Acheter en vrac et faire des économies: c’est désormais une habitude pour plus d’un tiers des Français

Le choix d’aliments vendus en vrac est toujours plus important. Les consommateurs sont au rendez-vous.

Des rayons de produits vendus en vrac sont disponibles dans des centaines de magasins. Crédit: Istock

Les supermarchés ont fait de la place dans leurs magasins : des étagères ont disparu et à la place, des boîtes en plastique ont été accrochées au mur. Dedans, des amandes, des noisettes, des pâtes, du riz. Une balance et des sachets en papier complètent le dispositif. Loin d’être un engouement passager, les rayons de produits vendus sans emballage et à la pesée sont devenus une habitude de consommation pour beaucoup de Français.

Selon une étude de l’institut Nielsen, citée par Les Echos, près de 37% des Français achètent désormais des aliments au poids, hors fruits et légumes. L’institut note que « la clientèle du vrac se montre en général plus sensible à l’environnement et se distingue dans ses achats : elle achète du bio, des produits équitables et locaux en plus grande quantité que la moyenne ».

Pâtes, riz et noisettes

Les produits en vrac les plus achetés sont d’abord les fruits oléagineux comme les noisettes, les noix ou les amandes, souvent moins chers que lorsqu’ils sont vendus sous emballage. Puis viennent les fruits secs, les légumineuses (pois chiches, lentilles), les céréales de type muesli ou avoine, les céréales à cuire puis enfin les pâtes et le riz.

Face à la demande des consommateurs, les distributeurs répondent « présents ». Le rayon vrac s’élargit pour proposer des produits non-alimentaires comme des produits d’entretien de la maison (liquide vaisselle, lessive) mais aussi d’hygiène (shampoing, savon).

A LIRE >>> Vêtements d’occasion en ligne: bons pour l’environnement, bons pour le business

Mouvement de fond

Des enseignes spécialisées ont vu le jour comme Day by day, créée en 2013, qui dispose de plus d’une quarantaine de magasins en France. Ceux-ci proposent un panel de produits particulièrement large, près de 700 références selon Le Figaro, allant du café aux croquettes pour animaux en passant par les boissons. Du côté des grandes enseignes, on attaque frontalement cette concurrence. Chez Carrefour, les rayons de produits en vrac sont installés dans un nombre toujours plus important de magasins et l’enseigne s’essaye désormais au vrac sur les produits frais traditionnels. Elle permet désormais au client de venir avec leurs propres contenants pour les rayons boucherie et fromagerie.

Franprix a équipé près de 150 magasins avec un rayon de produits en vrac. L’enseigne essaye d’aller encore plus loin dans certains points de vente avec du vin à la tireuse. Pour Catherine Urvoy, de l’institut Nielsen, « la tendance de l’achat en vrac s’inscrit dans un mouvement de fond de consommation plus responsable. Nul doute que le potentiel est considérable ».

Sur le même thème

Consommation Grande distribution

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique