Du carburant moins cher sur l’autoroute ? C’est désormais possible

La société autoroutière APRR a lancé sa première station-service où elle propose un carburant moins cher qu’ailleurs. Un concept qui s’étendra à d’autres aires.

APRR compte installer ses stations-service "Fulli" sur d'autres aires de repos. Crédit: Istock

Un coup de pouce pour alléger la facture lorsqu’on prend l’autoroute : la société autoroutière APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône, quart nord-est de la France) a décidé de s’attaquer à la mauvaise image des stations-service aux tarifs excessifs. Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, APRR a donc décidé de lancer ses propres stations-service. « Le critère du prix a beau être dans le cahier des charges des appels d’offres pour les stations », il est « impossible d’avoir réellement la main sur ce sujet. On a donc décidé de faire nous-même », explique au Progrès, Xavier Rigo, le directeur d’exploitation d’APRR.

Près de dix centimes d’écart

L’entreprise a donc inauguré il y a quelques jours sur son aire de repos de Dracé (Rhône) sur l’autoroute A6, au nord de Villefranche-sur-Saône (Rhône) et en direction de Lyon, des pompes sous la marque Fulli. Le litre de gasoil s’y vend à 1,510€ et le SP95, à 1,572.

En face de Fulli, la station Shell, située dans le sens de Paris, propose un gasoil à 1,635€/L et le SP95-E10 à 1,693€/L, selon mon-essence.fr. Une différence qui s’explique par les tarifs qu’a pu obtenir Fulli de la part de son fournisseur et par l’inexistence d’intermédiaires.

A LIRE >>> Budget automobile: le prix des carburants porte la hausse

Nouveau concept

APRR compte déployer ce concept « Fulli » sur d’autres aires de repos de son domaine autoroutier : « L’idée, c’est de proposer nos propres stations essence sur 15 des 94 aires de service d’ici 2025 », explique Xavier Rigo. Plus globalement, Fulli se veut un nouveau concept d’aire de repos, avec des toilettes réservées aux familles et une « bulle beauté », des services améliorés pour les routiers, une restauration qui offre plus de choix et des espaces pour mieux se reposer. Ces services seront lancés à Dracé d’ici le printemps 2020, précise APRR dans un communiqué.

« On est là pour créer de la concurrence, pas le contraire. On verra dans un an si on a réussi notre pari. Il faudra qu’on attire les automobilistes », a indiqué Xavier Rigo au Parisien. Ce dernier a contacté Sanef et Vinci autoroutes : ils n’ont pas l’intention (pour l’instant ?) de lancer un concept identique sur leurs réseaux.

Sur le même thème

Autoroute Prix des carburants

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique