Alimentation : les Français se méfient des étiquettes des produits… et ils ont raison

Les informations sur les emballages sont souvent trompeuses ou peu précises, pensent les Français interrogés dans le cadre d’un sondage. Et effectivement, les fabricants ne sont pas exempts de tout reproche.

Les Français jugent les étiquettes des emballages peu transparentes et imprécises. Crédit: Istock

La méfiance est de mise dans les rayons des supermarchés. Les Français ne font pas confiance aux étiquettes présentes sur les emballages des produits. Selon une étude OpinionWay, dont se fait écho Le Parisien, ces informations imprimées sur les produits sont jugées incomplètes, peu transparentes et imprécises par une majorité de sondés.

Renoncer à un achat pour une étiquette illisible

Ils affirment ne plus vouloir d’affirmations inutiles comme « sans sucre ajouté », de faux labels officiels (« élu produit de l’année ») ou encore des illustrations qui induisent en erreur. Les consommateurs souhaitent voir de manière plus lisible la date limite de consommation, la composition, la provenance et le niveau du bien-être animal.

Parmi les sondés, beaucoup ont déjà renoncé à un achat parce que les informations présentes sur le produit étaient incomplètes. Les produits concernés ne provenaient pas de France ou étaient des produits premiers prix. L’étude montre que les sondés sont davantage tournés vers la qualité, les articles fabriqués en France et ceux qui sont bons pour la santé.

A LIRE >>> Un supermarché sans emballages jetables se lance à Paris et dans sa région

Transparence et traçabilité

Des résultats qui n’étonnent pas le nutritionniste Serge Hercberg, cité par Le Figaro : « On peut l’expliquer de deux manières distinctes : d’une part, l’augmentation de l’obésité et du diabète a conduit à une remise en question sanitaire de nos manières de consommer. Puis, à partir de la fin des années 2000, plusieurs scandales sanitaires, comme l’affaire Spanghero, ont conduit à une perte de confiance des consommateurs envers les entreprises. Désormais, on recherche la transparence et la traçabilité ».

« On ne croit plus à ce qui est illustré sur les emballages, ces images flamboyantes qui trompent complètement le consommateur en lui faisant croire par exemple qu’il va trouver une quantité importante de fruits dans un yaourt alors que la composition sera bien différente », ajoute-t-il.

Et visiblement les Français ont raison de se méfier des étiquettes. Comme l’indiquait l’ONG Foodwatch en mars dernier, avec une nouvelle étude dans le cadre de « Arnaque sur l’étiquette ». L’étude passait au crible des dizaines de produits, comportant des allégations santé sur leurs étiquettes, qui étaient complètement erronées ou très éloignées de la réalité.

Sur le même thème

alimentation Consommation

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique