Placements : les escroqueries des investissements dans le vin

Des sites internet proposent d’investir dans le vin avec une rentabilité certaine, mais il s’agit pour la plupart d’escroqueries.

L'Autorité des marchés financiers tient à jour une liste noire des sites escrocs sur son site. Crédit: iStock.

Se constituer une cave qui rapporte et investir sur des grands crus de Bordeaux à 990 ou 2 600 euros pour récupérer encore plus d’argent à la vente. Telles sont les promesses que font miroiter des sites aux noms de Cave-France, Vinovest ou Franceconsulting-vin. En réalité, il s’agit d’arnaques uniquement conçues pour attirer les épargnants et conserver leur investissement, détaille Le Parisien, mardi 10 septembre.

Des escroqueries en expansion

L’investissement dans les grands vins est devenu un véritable phénomène d’arnaques en ligne et l’Autorité des marchés financiers (AMF) alerte sur un nombre de victimes croissant. Son numéro de téléphone pour informer les épargnants, Epargne Info Service, recevait une trentaine d’appels en 2017 à ce sujet alors qu’au premier semestre 2019, ce sont 128 appels reçus, dont 55 victimes d’escroquerie.

Ces sites à l’apparence engageante proposent un investissement rentable, d’acheter des grands crus à des prix astronomiques, qui seront ensuite conservés bien à l’abri dans des centres de stockage. « Ultra-sécurisés, ils sont spécialement conçus pour un parfait vieillissement de vos vins », indique par exemple le site cavedor.com.

A LIRE >> Faux policiers, faux plombiers : attention à ces arnaques bien rodées !

« Techniques de manipulation mentale »

Pour investir ou demander une information, il faut automatiquement laisser ses coordonnées, son numéro de téléphone. « Ils vous rappellent et gagnent votre confiance en s’appuyant sur des techniques de manipulation mentale », précise Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants de l’AMF. Si vous voulez récupérer votre argent, ils prétextent le paiement d’une TVA ou d’une taxe sur les transactions financières et gardent votre investissement.

L’AMF tient à jour une liste noire des sites escrocs. Depuis le début de l’année, 21 y ont été ajoutés. Seules quatre plateformes d’offres d’investissement sont autorisées par l’institut.

Sur le même thème

Achats sur Internet Consommation Vin

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique