Se connecter S’abonner

Consommation : les Français plébiscitent la viande bio, mais beaucoup la trouvent trop chère

Un sondage de l'association des professionnels de l'élevage et de la viande décrypte l'attitude des Français vis-à-vis de la viande bio.

Le bio a fait son entrée dans l’assiette des Français. 91% d’entre eux déclarent manger des aliments issus de l’agriculture biologique. Une proportion qui augmente d’année en année. Mais la viande n’est pas le premier aliment auquel on pense quand on évoque un panier bio. Chaque année depuis cinq ans, l’Interbev, l’Association nationale interprofessionnelle de l’élevage et des viandes réalise une étude auprès des Français sur leur consommation de viande biologique.

72% des Français mangent de la viande bio

Près de trois quarts des consommateurs de viande interrogés mangent de la viande bio au moins occasionnellement, soit 72%. Seuls 4% mangent de la viande uniquement version bio. Un chiffre assez faible, mais en augmentation constante ces trois dernières années. Ils étaient 2% en 2017 et 3% en 2018. Les principales motivations qui poussent les carnivores à consommer bio : le bien-être animal, l’effet sur la santé, les contrôles plus importants sur le plan sanitaire, le goût, les bénéfices environnementaux et le fait que le bio assure de meilleurs revenus aux éleveurs.

« Notons enfin que ces adeptes se recrutent globalement au sein des mêmes pans de la société française que pour les aliments bio en général : les 18-24 ans (76 %), les catégories socioprofessionnelles supérieures (77 %) et les habitants de l’agglomération parisienne (79 %) », écrit l’Interbev.

A LIRE >> Consommation: deux produits bio sur trois sont achetés par 20% des Français

44% trouvent injustifié le prix plus cher de la viande bio

La viande bio coûterait entre 10 et 20% plus cher que son équivalent conventionnel. Pour 44% des sondés, il n’est pas justifié de débourser plus pour une version biologique. 70% des consommateurs de viande estiment pourtant qu’il faudrait trouver plus de viande dans l’offre générale des aliments bio. À peu près la même proportion considère qu’il n’est pas facile de trouver de la viande bio dans les restaurants.