Supermarchés : découvrez les marges de vos marques préférées

Un document interne à Franprix a été dévoilé par Le Parisien. Il révèle les marges réalisées sur un paquet de Danette, une boite de lait Guigoz ou un pot de Nutella.

La loi Agriculture et Alimentation oblige les distributeurs à revendre les produits alimentaires au moins 10 % plus cher que leur prix d'achat.

Quelles sont les marges pratiquées par votre supermarché ? Cette question agite bien des consommateurs. Mercredi 9 octobre, Le Parisien-Aujourd’hui en France, a dévoilé un document exclusif : la liste des 10 000 références vendues dans les magasins Franprix. Pour chaque produit, il est détaillé quel est le prix d’achat au fournisseur et quel est le prix de vente conseillé ainsi que le taux de marge brute. Et le tableau révèle quelques surprises.

Ainsi, le document liste les quatre produits avec lesquels l’enseigne réalise la marge la plus importante. En tête arrive le paquet de céréales Wheat choco pétales de blé de Leader Price. Acheté 0,94 euro hors taxes au fournisseur, il est revendu 2,42 euros TTC au client soit une marge de 59,1%. La bouteille d’1,5 litre d’eau de source Cristaline achetée 0,13 euro par l’enseigne est revendue 0,25 euro TTC au client. Une marge de 44,7% est donc réalisée.

Le document pointe ensuite la marge de 44% réalisée lors de la revente de 500 grammes de spaghettis LP. Le paquet est acheté 0,34 euro puis revendu 0,65 euro. Les quatre Danette au chocolat se revendent avec une marge de 42,5% (revente à 1,39 euro un paquet acheté 0,76 euro). Même constat pour le café pur arabica noir LP. Les 250 grammes se négocient 1,44 euro auprès du fournisseur et se revendent 2,59 euros au client. La marge réalisée atteint là aussi 41,5%.

Marge faible pour le Nutella

Comme le détaille Le Parisien, d’autres produits chouchous des Français sont vendus avec des marges plus basses. À l’image du pot de Nutella où elle est de 9,2%. Le pot de 950 grammes acheté 4,85 euros est affiché 5,64 euros pour le client. De même, la boite de 900 grammes de lait Guigoz est vendue 15,35 euros par le fournisseur. Dans les rayons de Franprix, elle est étiquetée 17,65 euros. Soit une marge de 8,9%. La bouteille de Coca-Cola classique de 2 litres fait également faire une plus faible marge (7,7%) aux distributeurs avec un achat à 1,66 euro et une revente à 1,90 euro. Parmi les produits avec une marge moyenne, le quotidien retient le thon blanc nature Petit Navire (34,8%), le camembert moulé à la louche 20% MBG LP (31%) ou le beurrier tendre doux LP de 250 grammes (30,7%).

« Il y a une première catégorie de produits, sensibles, sur lesquels les distributeurs se bagarrent », Cédric Ducrocq, le président de Dia-Mart, cabinet de conseil, cité par le journal. En effet, les clients connaissent souvent le prix de leurs produits préférés. « Si un client constate que telle enseigne est mal placée sur l’un de ces produits, cela casse la confiance et il risque d’aller voir ailleurs ». En effet, même avec une petite marge, un produit qui se vend en grandes quantités rapporte de l’argent.

Ces chiffres datent de 2017 et sont donc à prendre avec prudence. Comme le rappelle Le Parisien, la loi Agriculture et Alimentation est entrée en vigueur en janvier dernier. Elle oblige les distributeurs à revendre les produits alimentaires au moins 10 % plus cher que leur prix d’achat.

Sur le même thème

alimentation Consommation Supermarchés

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique