Se connecter S’abonner

Tickets restaurants : quels changements à partir du 2 juin?

A partir de ce mardi 2 juin, les règles d’utilisation des tickets restaurant change. Le plafond de paiement passe notamment à 38 euros.

Pour les quatre millions de bénéficiaires des tickets restaurant, des nouveautés sont à prévoir à partir de ce mardi 2 juin. Le gouvernement l’avait évoqué dès le mois d’avril. Avec le confinement, la fermeture des restaurants, ce moyen de paiement a été largement délaissé. Pour faire face à ces difficultés, les règles ont été assouplies. Et pour cause, il resterait un milliard d’euros à dépenser avec ces chèques resto, selon le Groupement national des indépendants (GNI).

Un plafond à 38 euros

Le plafond des tickets restaurant a été relevé. Vous pouvez désormais payer jusqu’à 38 euros contre 19 euros jusqu’à maintenant. Ce nouveau plafond devrait rester valable jusqu’à la fin de l’année. En revanche, il ne sera pas possible de faire vos courses pour 38 euros de tickets, cette règle ne s’applique que dans les restaurants. Pour les supermarchés, la limite reste fixée à 19 euros. En avril, le ministère de l’Économie avait évoqué un plafond à 95 euros mais l’idée semble avoir été abandonnée. Par ailleurs, le ticket restaurant n’est plus réservé qu’aux jours de semaine. Il est possible de payer avec le week-end et les jours fériés. 

A LIRE >> Déconfinement: levée des 100 km, cafés, restaurants… ce qui change le 2 juin

Inciter les Français à retourner au restaurant

Ces changements entrent en vigueur le 2 juin, date qui coïncide avec la réouverture des restaurants et des bars. Et ce n’est pas un hasard pour le gouvernement qui veut inciter les Français à retourner au restaurant. Edouard Philippe avait en effet expliquer que ces nouvelles règles d’utilisation permettraient « d’accompagner la reprise pour les restaurateurs dans de bien meilleures conditions et à tous les tickets restaurant qui n’ont pas été utilisés pendant les mois de confinement d’être réinjectés dans l’économie de la restauration et des cafés ».