Tickets restaurants : quels changements à partir du 2 juin?

Pour les quatre millions de bénéficiaires des tickets restaurant, des nouveautés sont à prévoir à partir de ce mardi 2 juin. Le gouvernement l’avait évoqué dès le mois d’avril. Avec le confinement, la fermeture des restaurants, ce moyen de paiement a été largement délaissé. Pour faire face à ces difficultés, les règles ont été assouplies. Et pour cause, il resterait un milliard d’euros à dépenser avec ces chèques resto, selon le Groupement national des indépendants (GNI).

Un plafond à 38 euros

Le plafond des tickets restaurant a été relevé. Vous pouvez désormais payer jusqu’à 38 euros contre 19 euros jusqu’à maintenant. Ce nouveau plafond devrait rester valable jusqu’à la fin de l’année. En revanche, il ne sera pas possible de faire vos courses pour 38 euros de tickets, cette règle ne s’applique que dans les restaurants. Pour les supermarchés, la limite reste fixée à 19 euros. En avril, le ministère de l’Économie avait évoqué un plafond à 95 euros mais l’idée semble avoir été abandonnée. Par ailleurs, le ticket restaurant n’est plus réservé qu’aux jours de semaine. Il est possible de payer avec le week-end et les jours fériés. 

A LIRE >> Déconfinement: levée des 100 km, cafés, restaurants… ce qui change le 2 juin

Inciter les Français à retourner au restaurant

Ces changements entrent en vigueur le 2 juin, date qui coïncide avec la réouverture des restaurants et des bars. Et ce n’est pas un hasard pour le gouvernement qui veut inciter les Français à retourner au restaurant. Edouard Philippe avait en effet expliquer que ces nouvelles règles d’utilisation permettraient « d’accompagner la reprise pour les restaurateurs dans de bien meilleures conditions et à tous les tickets restaurant qui n’ont pas été utilisés pendant les mois de confinement d’être réinjectés dans l’économie de la restauration et des cafés ». 

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Lors d’un divorce, dissimuler une partie de sa fortune au juge n’est pas punissable

Selon la Cour de cassation, cacher lors d’un divorce une partie de ses biens, pour obtenir une réduction des sommes…

20/09/2020 10:28

Le défaut d’assurance habitation expose le locataire à la résiliation du bail

L'obligation de s'assurer doit être respectée à la lettre. Dans une affaire récente, des bailleurs ont demandé en justice qu'il…

19/09/2020 10:07

Le maintien du durcissement des conditions des prêts immobiliers fait débat

Le courtier en crédit Cafpi réagit au maintien, par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), de sa position stricte…

18/09/2020 18:33

« Le CAC 40 devrait sortir par le haut du tunnel dans lequel il évolue depuis plusieurs mois », selon Nuno Teixeira

Depuis le début du mois de juin, l’indice phare de la place parisienne évolue autour du seuil des 5.000 points.…

18/09/2020 17:40

Un mauvais calcul de taux de crédit ne justifie pas toujours une procédure judiciaire contre la banque

La Cour de cassation rappelle dans un arrêt que la clause d’un contrat de prêt qui annonce un taux d’intérêt…

18/09/2020 17:05

Immobilier : la crise économique n’enlève pas l’envie d’acheter

Six Français sur dix ont toujours la volonté d’acheter un bien immobilier, selon un sondage OpinionWay pour Capifrance.

18/09/2020 16:43