Se connecter S’abonner

Chômage : le dispositif de maintien des allocations est prolongé pour les intermittents du spectacle

L’année blanche est prolongée de quatre mois concernant l’indemnisation des intermittents du spectacle, soit jusqu’au 31 décembre 2021.

AAH
Crédit: iStock.

L’ordonnance a été publiée au Journal officiel le 1er août dernier : l’indemnisation des intermittents du spectacle au titre de l’assurance chômage est prolongée jusqu’au 31 décembre 2021. La fin de l’année blanche est donc reportée de quatre mois, comme l’annonce le ministère de la Culture sur son site internet le 5 août. Pour accompagner les jeunes intermittents, un décret a été publié à cette date pour compléter le dispositif et aménager la sortie de l’année blanche. 

Le ministère rappelle que les intermittents doivent déclarer au moins 507 heures d’activité sur douze mois pour toucher leurs indemnités. La durée d’indemnisation a été prolongée à plusieurs reprises depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, comme pour les autres demandeurs d’emploi. Dès le 6 mai l’an dernier, le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, avait annoncé la prolongation des droits des intermittents jusqu’au mois d’août 2021. Quatre mois supplémentaires ont donc été accordés.

338 heures pour l’ouverture de droits

Pour les intermittents de moins de 30 ans, un dispositif spécifique est mis en place. Ceux qui ouvriront pour la première fois leurs droits devront cumuler 338 heures de travail et non 507 heures. De plus, une date anniversaire « plancher » a été fixée au 30 avril 2022 pour permettre aux intermittents qui auraient travaillé à une date très éloignée du 31 décembre 2021 de disposer de plus de temps pour reconstituer leurs droits, précise encore le ministère de la Culture. La même date a été fixée pour les personnes ayant été en congé maladie ou encore maternité et/ou paternité. Plusieurs autres dispositions sont mises en oeuvre pour éviter une perte de revenus trop importante et permettre aux travailleurs du secteur culturel de retrouver un niveau d’activité suffisant.