Le gendarme de l’énergie est obligé d’appliquer cette importante hausse des prix de l’électricité en juin

La très forte hausse que l’électricité va subir à partir du 1er juin ne pouvait pas être évitée selon le président la Commission de régulation de l’énergie, la CRE, le gendarme de l’énergie.

Le gouvernement a manifesté récemment son intention de modifier le mode de calcul des tarifs de l'électricité l'an prochain. Crédit: iStock.

Le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) Jean-François Carenco a estimé jeudi être « obligé » de proposer la hausse de 5,9% des tarifs réglementés de l’électricité qui a suscité la colère des associations de consommateurs depuis février.

« On peut dire que ce n’est pas bien pour le pouvoir d’achat mais on ne peut pas réagir sur l’instant à des choses qui construisent notre pays. La qualité de notre système électrique fait qu’on était obligé de faire cela », a affirmé M. Carenco au micro de CNews. 

Le gouvernement a soumis mardi au Conseil supérieur de l’énergie (CSE) un projet de décision sur les tarifs réglementés de vente (TRV) vendus par EDF à environ 25 millions de foyers actuellement.

La hausse de 5,9% avait été proposée par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en février, mais le gouvernement avait ensuite utilisé le délai légal pour la geler pendant l’hiver, en pleine colère des « gilets jaunes« . Elle devrait être effective au 1er juin. 

« On n’y échappera pas », a poursuivi M. Carenco, affirmant sa « pleine confiance » face à la saisine du Conseil d’Etat envisagée par des associations de consommateurs CLCV et UFC Que Choisir qui jugent cette hausse trop importante.

Une prochaine hausse en août ?

Cette augmentation pourrait être suivie d’une autre, en août, liée aux coûts de transport de l’électricité, que M. Carenco « essaiera de limiter à 1% ».

Le gouvernement a manifesté récemment son intention de modifier le mode de calcul des tarifs l’an prochain. « J’aimerais beaucoup qu’on prenne des mesures pour que la hausse soit limitée à l’inflation », actuellement légèrement au-dessus de 1%, a plaidé le président de la CRE, rappelant que la France a les prix « parmi les moins chers d’Europe » pour l’électricité. 

Sur le même thème

EDF Prix de l'électricité Prix de l'énergie Tarifs réglementés de l'électricité

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique