Chauffage : 7 Français sur 10 inquiets pour leur facture d’électricité

Pour 71%, l’arrivée de l’hiver et la nécessité de chauffer leur habitation est synonyme d’inquiétude liée à une augmentation de leur facture d’électricité, selon une étude Odoxa.

71% des sondés tentent de repousser le plus possible le moment d'allumer le chauffage lorsque les températures refroidissent. Crédit: iStock.

Les températures baissent, la facture grimpe. Avec l’arrivée de l’hiver vient l’augmentation de la facture d’électricité pour beaucoup de Français. Pour 7 personnes sur 10, cela est une source d’inquiétude. C’est le résultat d’une étude Odoxa pour JeChange. Réalisé auprès de 1005 Français de plus de 18 ans, le rapport indique ainsi que la facture de chauffage est une véritable préoccupation pour une majorité de foyers. 40% disent « un peu »redouter l’arrivée de l’hiver, et 31% « beaucoup ».

Repousser le plus possible le moment d’allumer le chauffage

En effet, 71% des sondés tentent de repousser le plus possible le moment d’allumer le chauffage lorsque les températures refroidissent. C’est le cas pour 76% des retraités et pour 79% des foyers gagnant entre 1 500 et 2 500 euros par mois. Seulement 28% des Français affirment au contraire allumer le chauffage quand ils ont un peu froid. Beaucoup (77%) utilisent des stratégies pour payer moins : 43% chauffent au minimum, 34% chauffent uniquement certaines pièces, 8% ne chauffent que pendant les heures creuses.

Pour une grande majorité, les prix de l’électricité ne sont pas justifiés. 91% pensent ainsi que les taxes sont trop importantes et 89% que les hausses des prix sont trop fréquentes. En juin, les tarifs avaient en effet augmenté de 5,9% pour grimper encore une fois de 1,23% en août. 89% des Français ne comprennent pas à quoi correspondent les hausses des prix de l’électricité. Enfin, pour 7 personnes sur 10, l’augmentation de ces tarifs a un impact direct sur le budget loisirs.

A LIRE >> Gaz, électricité: le public doute de l’intérêt de l’ouverture à la concurrence

Trois quarts des sondés ne voient pas l’intérêt de changer de fournisseur

Face à cette préoccupation, la perspective de changer de fournisseur d’électricité pour faire des économies n’est pas évidente pour beaucoup de Français. Un quart seulement (26%) pensent qu’ils pourraient réduire leur facture de chauffage de cette manière. 6% ont déjà changé suite aux hausses répétées qui ont eu lieu en juin et en août. 7% entendent changer avant la prochaine hausse prévue en janvier, avec des tarifs qui devraient augmenter de 3,5% à 4%.

Sur le même thème

Energie Prix de l'électricité Prix de l'énergie

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique