Catégories : Energie Vie Pratique

Electricité: un petit boîtier pour faire des économies de chauffage

De l’aveu de Réseau de transport d’électricité (RTE, chargé des lignes à haute tension en France), c’est une première européenne. Celui-ci a certifié un boîtier de la société Voltalis que les Français volontaires pourront apposer sur leurs radiateurs électriques pour baisser leur consommation ponctuellement selon les besoins du réseau électrique, rapporte 20 Minutes.

En effet, l’objectif pour RTE est d’équilibrer l’offre et la demande en seulement quelques secondes lorsque les circonstances le demandent et rapidement, sans avoir à attendre la mise en route d’autre centrales électriques au charbon ou au gaz pour produire plus d’électricité, centrales génératrices de gaz à effet de serre par ailleurs.

A LIRE >>> Électricité: que valent les comparateurs de prix?

Baisse en quatre secondes

La contrepartie, c’est bien sûr une facture d’électricité allégée pour les 10 729 ménages volontaires pour s’équiper de ce boîtier piloté par RTE. Selon BFMTV, ces boîtiers sont équipés d’un logiciel qui collectent les données de consommation du radiateur sur lequel il est installé toutes les deux secondes. La baisse de la consommation peut se faire en moins de 4 secondes. « Pour la première fois, des particuliers vont pouvoir participer massivement -et non plus simplement dans le cadre de tests pilotes- à l’équilibre du réseau électrique », a déclaré le PDG de Voltalis Mathieu Bineau.

A LIRE >>> Electricité: la technique pour échapper à la hausse des prix du 1er février

La baisse activable via ces boitiers installés chez les 10 000 volontaires représentera 1 mégawatt (MW). Ce qui est peu au regard de la consommation française qui peut flirter au moins avec les 75 000 MW, comme mardi 3 mars, où le pic de consommation quotidien a été de 74 495 MW à 19h15, selon les chiffres de RTE. Mais l’avantage pour RTE est que ce mégawatt est mobilisable en quelques secondes. Jusqu’à présent, le gestionnaire du réseau demandait uniquement aux industriels de baisser temporairement leur consommation, en échange d’un dédommagement financier.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Accord d’intéressement: l’Urssaf aide les TPE à le mettre en place

Les patrons de TPE ont jusqu’au lundi 31 août pour demander l’aide en ligne de l’Urssaf, et être accompagnés gratuitement…

14/08/2020 15:41

Immobilier: vers une dissociation du foncier et du bâti pour réduire les coûts?

Un projet de loi vise à dissocier le foncier du bâti, afin de permettre aux ménages modestes de devenir propriétaires…

14/08/2020 12:40

Coronavirus: quand peut-on se faire rembourser ses frais de scolarité?

Des étudiants montent au créneau. Face à l’annulation de cours en raison du confinement, ils ont ont trouvé le moyen…

14/08/2020 12:21

Néobanques: en difficulté, Revolut augmente ses tarifs

Revolut a été contrainte de pratiquer des modifications tarifaires. Les comptes gratuits sont les premiers concernés par ces évolutions.

14/08/2020 10:25

« Faire table rase de l’existant fiscal », selon Frédéric Douet

Frédéric Douet, professeur agrégé de droit à l’université de Rouen, livre avec son "Anti-manuel de psychologie fiscale" (Enrick B éditions),…

14/08/2020 09:23

Coronavirus: les SCPI résistent plutôt bien à la crise

Avec un taux moyen de recouvrement des loyers de 78%, les SCPI tiennent bon rassure l’Observatoire des SCPI de LINXEA.

14/08/2020 09:17