La traque des fraudeurs fiscaux sur les réseaux sociaux fait tiquer la Cnil

La Cnil, le gendarme français des données personnelles, a émis des réserves lundi sur le principe de permettre la collecte de données sur les plateformes numériques par l’administration fiscale, afin de détecter d’éventuelles fraudes.

Ce dispositif « inédit », sur la base de l’article 57 du projet de loi de finances, permet « le développement d’algorithmes pour améliorer le ciblage des contrôles fiscaux » à partir de l’exploitation de données issues d’une « collecte générale préalable de données » d’une majorité d’internautes, a expliqué la commission.

A LIRE >>> Vos amis aiment vos photos sur Facebook, l’administration fiscale aussi !

Sa mise en œuvre est « susceptible de porter atteinte à la liberté d’opinion et d’expression » des personnes concernées, a-t-elle averti dans un avis rendu le 12 septembre mais rendu public seulement ce lundi.

Une collecte massive de données

L’article 57 du projet de loi de finances, présenté lundi devant le Parlement, doit permettre, au titre d’une expérimentation de trois ans, à l’administration fiscale et aux douanes de collecter les données « librement accessibles » rendues publiques sur les réseaux sociaux ainsi que sur les plateformes numériques (par exemple Facebook, Le Bon Coin, Twitter, etc.) puis de les analyser à l’aide de traitements « informatisés », selon le communiqué de la commission.

A LIRE >>> Livraison de colis: cette arnaque au SMS qui prolifère pour tenter de récupérer vos coordonnées bancaires

« Réservée quant à l’efficience ainsi qu’à la faisabilité technique d’un tel dispositif », la Cnil appelle le législateur à l’accompagner de « garanties fortes » et demande son « évaluation rigoureuse ».

La commission regrette par ailleurs « vivement » d’avoir dû se prononcer dans des conditions d’urgence compte tenu des « enjeux associés à la collecte massive de données » et des « impacts substantiels s’agissant de la vie privée des personnes concernées ».

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

La Bourse de Paris plombée par les craintes d’une résurgence du Covid-19

Le CAC 40 a enregistré aujourd’hui sa pire séance des trois derniers mois. Il a chuté de 3,74% pour retomber…

21/09/2020 18:49

Bourse : les actionnaires néerlandais d’Unilever votent pour la fin de la structure duale

Les actionnaires aux Pays-Bas du géant de l’agroalimentaire et des cosmétiques Unilever ont approuvé la fusion des entités néerlandaise et…

21/09/2020 17:39

Julien Ribes, fondateur de MySCPI.com : « L’année 2020 devrait être catastrophique pour de nombreux placements »

Dans quelle mesure les SCPI ont-elles absorbé le choc des reports ou suspensions de loyers ? Julien Ribes : Actuellement,…

21/09/2020 17:26

Les grandes banques mondiales malmenées en Bourse après une enquête sur le blanchiment

Selon les révélations d’un consortium de journalistes, les grandes banques mondiales auraient permis durant des années le blanchiment d’argent sale…

21/09/2020 17:03

Retraites : un bug prive des milliers de Français de l’étranger de leur pension

En raison d’un problème informatique à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), plusieurs milliers de Français de l’étranger n’auraient pas…

21/09/2020 16:50

Budget 2021 : le gouvernement envisage la suppression de 150 millions d’euros de petites taxes

Certaines taxes rapportent à peine plus d’argent à l’Etat qu’il n’en faut pour les recouvrir. Et parfois rien. Alors, le…

21/09/2020 15:45