Viewpoints : Facebook va rémunérer ses utilisateurs pour donner leur point de vue 

Le réseau social a lancé une nouvelle application lundi aux Etats-Unis qui propose de répondre à des questionnaires en échange de paiements. Viewpoints pourrait être lancée dès 2020 dans d’autres pays.

Pour l’instant, Viewpoints est disponible pour les utilisateurs américains de Facebook, de plus de 18 ans, mais Facebook souhaite lancer l’application dans d’autres pays dès l’année prochaine. Crédit: iStock.

Répondre à des questions pour gagner de l’argent. L’idée n’est pas nouvelle, mais cette fois, elle vient de Facebook. Le réseau social de Mark Zuckerberg vient de lancer Viewpoints, une application qui permet à ses utilisateurs d’être rémunérés après avoir répondu à une enquête d’opinion. « Nous utiliserons ces informations pour améliorer nos produits comme Facebook, Instagram, Whatsapp, Portal et Oculus », explique Erez Naveh, le responsable produit dans un communiqué de presse

Lancée aux Etats-Unis, bientôt dans d’autres pays 

Pour l’instant, Viewpoints est disponible pour les utilisateurs américains de Facebook, de plus de 18 ans, mais Facebook souhaite lancer l’application dans d’autres pays dès l’année prochaine. Comme Google Opinion Rewards, il s’agit d’une appli d’étude de marché. Une fois son compte créé avec son nom, son adresse email, son lieu de résidence, date de naissance et genre, on peut participer à différents programmes, questionnaires et tests de produits. 

En échange de ces réponses, les participants gagnent des points. A partir d’un certain nombre de points, l’utilisateur peut recevoir sa rémunération sous forme de virement sur son compte Paypal. Pour sa première, Viewpoints propose une « enquête sur le bien-être » pour « développer de meilleurs produits pour limiter les impacts négatifs des réseaux sociaux et accroître les impacts positifs ». 

A LIRE >> Après Apple, Google et Microsoft, Facebook admet lui aussi avoir écouté les conversations des utilisateurs

Facebook veut rassurer sur la collecte de données personnelles 

Après de nombreux scandales, Facebook est sous le feu des critiques sur les données personnelles et le respect de la vie privée. Pour lancer Viewpoints, Erez Naveh a donc voulu rassurer ses utilisateurs : « Nous ne vendrons pas les informations recueillies sur cette application à des tierces parties. Nous ne partagerons pas publiquement votre activité Viewpoints sur Facebook ou sur d’autres comptes liés sans votre permission », a-t-il écrit. Il assure également qu’avant de commencer une enquête, l’utilisateur saura quelles informations seront collectées et comment elles seront utilisées. 

Sur le même thème

Données personnelles Facebook réseaux sociaux

Réactions et commentaires

Sur la même thématique