De combien les salariés français aimeraient-ils être augmentés?

Selon une étude Ifop, la moitié des salariés se sont déclarés mécontents de leur salaire. Ce dernier a progressé de 0,5% en moyenne en 2016.

Le taux de satisfaction du salaire varie selon les revenus et les diplômes. Crédit: Istock

Être augmenté… Oui, mais de combien ? C’est l’une des questions qui a été posée dans une étude Ifop, relayée par BFM, sur les salaires des Français. A la question « tout en étant raisonnable, de combien d’euros votre salaire mensuel net devrait-il être augmenté pour que vous en soyez pleinement satisfait ? », près de 39% des répondants (des salariés mécontents du montant de leur salaire) ont répondu plus de 500 euros. Cependant, près d’un quart se sont dit satisfaits si l’augmentation était comprise entre 200 et 299 euros. Également, 16% se contenteraient d’un « coup de pouce » compris entre 300 et 399 euros.

La satisfaction varie selon le diplôme

Un des enseignements de cette étude, réalisée sur un échantillon de 1057 salariés du public et du privé de France métropolitaine, c’est qu’ils sont plus de la moitié à ne pas être satisfait du montant inscrit sur leur fiche de paye : 55%. Parmi ceux-ci, ils sont même 17% à n’être « pas du tout satisfait ».

Un taux de satisfaction qui varie selon les études effectuées et le poste occupés : les ouvriers et les employés sont ceux qui sont le plus mécontent de leur revenu mensuel alors qu’un tiers des cadres ne s’estiment pas assez rémunérés. Plus le diplôme détenu est élevé, plus le taux de mécontentement baisse. Les salariés qui touchent le moins sont les plus insatisfaits : 75% des salariés qui touchent entre 1 000 et 1 499 euros sont mécontents contre 22% de ceux qui gagnent plus de 3 000 euros.

A LIRE >>> Salaire : combien gagnent les fonctionnaires dits d’élite ?

Une légère progression en 2016

Les salariés interrogés ne se font guère d’illusion quant à l’augmentation qui leur permettra d’avoir un salaire satisfaisant. Près de 63% des interrogés pensent ne pas bénéficier d’une revalorisation de leur salaire.

Pourtant il a augmenté … Un peu. Selon l’Insee, les salaires dans le privé ont progressé de 0,5% en euros constants, en 2016, écrit Le Figaro. Désormais, le salaire mensuel moyen en équivalent temps plein d’une personne dans le secteur privé s’élève à 2 238 euros nets. Le salaire médian dans le privé (50% des salariés touchent moins et 50% touchent plus) s’élève à 1 789 euros. L’étude de l’Insee précise que le salaire en équivalent temps plein des femmes reste toujours inférieur à celui des hommes : -18,9%. L’écart s’est réduit de 0,3% entre 2015 et 2016.

Sur le même thème

Revenus salaire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique