Se connecter S’abonner

Smic: pas de « coup de pouce » en 2020, mais une revalorisation automatique de 15 € par mois

Muriel Pénicaud a confirmé que la hausse du smic au 1er janvier correspondrait à une augmentation automatique de 1,2%.

Le ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire l’avait annoncé : le gouvernement ne souhaite pas de « coup de pouce » pour le salaire minimum. La ministre du Travail Muriel Pénicaud l’a confirmé ce mardi dans Le Parisien. Le smic sera augmenté de 15 € par mois à partir de 2020, ce qui correspond à une revalorisation automatique de 1,2%.

173 € dans l’année

« Un salarié au smic touchait 1 204 € net par mois en 2019, il aura 1 219 € l’an prochain donc 15 € de plus par mois ou 173 € dans l’année », a précisé la ministre. Il s’agit ainsi d’une hausse qui correspond à la croissance de 0,7% de l’inflation et à la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé, soit 0,5%.

Cette revalorisation sera proposée au conseil des ministres, mercredi. Elle concerne 2,3 millions de personnes. Muriel Pénicaut a réaffirmé la logique derrière la mesure, « distribuer plus de revenu, sans abîmer l’emploi ». « Avec les différentes aides, quelqu’un au smic en 2017 recevait 1.245 euros par mois. Ce sera 1.409 euros en 2020, soit près de 2.000 euros de plus par an. C’est la conséquence de l’augmentation du smic, de la prime d’activité et de la suppression d’une partie des cotisations », a-t-elle détaillé.

A LIRE >> Salaires : 835 millions d’euros d’exonération sur les heures supplémentaires au premier semestre

Les priorités de la ministre : égalité hommes-femmes, accès à la formation, taux d’emploi des seniors

La ministre du Travail a également fait part de ses priorités comme l’effet de son index de l’égalité hommes-femmes dans les entreprises d’au moins 250 personnes, la volonté d’augmenter le taux d’emploi des seniors ainsi que l’accès à la formation professionnelle avec l’application dédiée moncompteformation.