Les actes de télémédecine seront remboursés à partir de septembre, après un accord conclu entre l’Assurance maladie et trois syndicats de médecins libéraux, qui doit être officiellement signé mercredi.

Après le SML et MG France, la CSMF a indiqué mardi qu’elle signerait l’avenant à la convention médicale de 2016. Les trois organisations représentant une majorité de médecins libéraux, il entrera en vigueur le 15 septembre.

A LIRE >>> Retraités : 5 conseils pour faire baisser le prix de votre complémentaire santé

Une consultation en télémédecine au même tarif qu’en cabinet

A partir de cette date, les médecins pourront réaliser des téléconsultations (examen médical par visioconférence), rémunérées au même tarif qu’une consultation classique: 25 euros pour un généraliste, 30 euros pour un spécialiste. Ils pourront aussi effectuer des télé-expertises (demande d’avis entre praticiens), payées 12 ou 20 euros selon le niveau de complexité de l’acte.

L’accord prévoit aussi une aide pouvant aller jusqu’à 525 euros par an pour leur permettre de s’équiper en matériels et logiciels informatiques, notamment pour assurer la sécurité des données médicales échangées.

Il inclut par ailleurs des clauses sur les consultations dites « complexes » (46 euros) et « très complexes » (60 euros), créées en novembre pour certains situations médicales et qui seront étendues à d’autres actes.

A LIRE >>> Les médicaments anti-Alzheimer ne seront plus remboursés à partir du 1er août

En signant cet accord, mercredi au siège de la Caisse nationale d’assurance maladie, le premier syndicat médical, la CSMF, va faire son « retour dans la convention médicale » d’août 2016, qu’elle était la seule à ne pas avoir encore paraphé.