Complémentaires santé: les frais de gestion plombent les cotisations

D’après une étude du ministère de la Santé, les frais de gestions des complémentaires santé ont augmenté ces dernières années.

Les frais de gestion varient d'un organisme de complémentaire santé à un autre. Crédit: Istock

En décembre 2018, le président de la République et la ministre de la Santé leur avaient demandé de faire un effort : les assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance, qui proposent des complémentaires santé, étaient invités à baisser leurs frais de gestion.

Des variations selon les organismes

Une étude de la Drees, la direction de la recherche, des études et des statistiques du ministère de la Santé, relevée par Le Parisien, indique que les frais de gestion ont augmenté de 1% entre 2011 et 2017. En 2017, sur 100 euros cotisés hors taxes, en moyenne 20 euros sont dédiés aux frais de gestion. Cette proportion varie selon les organismes où le contrat a été signé.

A LIRE >>> Un pas de plus vers la résiliation sans frais de votre complémentaire santé

Globalement, les frais de gestion sont moins élevés sur les contrats collectifs (15%) que sur les contrats individuels (27%). Ils varient aussi selon les organismes : 16% dans les institutions de prévoyance, 20% dans les mutuelles et 22% dans les sociétés d’assurance. Selon le document de la Drees, « les mutuelles se caractérisent par des frais liés à la gestion courante des contrats et des systèmes d’informations plus élevés, tandis que les sociétés d’assurances se distinguent par des frais plus importants liés à la publicité, au marketing et à la rémunération des intermédiaires. »

La couverture complémentaire en hausse

Pourtant la concentration économique dans ce secteur (1 700 organismes complémentaires recensés en 2001, 474 en 2017) semble ne pas avoir eu d’effet sur les frais de gestion qui ont augmenté deux fois plus vite que les dépenses de santé (environ 2% par an). Cependant, la Mutualité a tenu à affirmer que ses mutuelles ont fait des efforts sur ce point, de près de 1,1%.

Le ministère de la Santé annonce également que la réforme sur les complémentaires santé d’entreprise a permis de d’améliorer le nombre de personnes couvertes. En 2014, sept salariés sur dix étaient couverts par une complémentaire santé d’entreprise. En 2017, c’est neuf salariés sur dix. La loi sur la généralisation de la complémentaire santé d’entreprise est en vigueur depuis le 1er janvier 2016, rappelle Le Figaro. Désormais, 84% des entreprises proposent une mutuelle, contre 51%, avant la réforme. En prenant en compte les bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et de l’aide à l’acquisition d’une couverture maladie complémentaire (ACS), moins de 5% de la population ne possède pas de complémentaire.

Sur le même thème

Complémentaire santé santé

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

04/05/2019 at 19:54
jclaude.carlier

Sur 100 € de cotisation je paie 18 € de taxes ? dont pour 1 € je paierai 100 fois moins et pour 2400 € de taxe je paie 432 € d’impôt ???les frais de gestion pour 100 € peuvent être de 20 € voire plus, ne pas oublier que l’ Europe impose de faire une réserve le % est de combien ? Ensuite il y a des aides des mutuelles santé qui n’ont à voir avec la maladie ???? J’ai de l’arthrose à ma charge 100 % depuis 2006 je devrais avoir deux prothèses aux genoux …je monte encore aux arbres sur le toit, bêche mon jardin et coupe mon bois ..
un médecin genevois prouve l’efficacité du cartilage de poulet Le professeur Cem Gabay, chef de service aux HUG, publie les résultats d’une étude clinique portant sur 182 patients. j’AVAIS lu sur 24heures.ch
il y a 7 ou 8 ans aussi j’ai suivi ce que j’avais lu et je me porte bien . Chaque année j’ai trois piqures d’acide hyaluronique pour mes deux genoux.et j’évite de marcher après leurs injections ….Pour moi elles sont OK

Sur la même thématique