Les compléments alimentaires dans le viseur de 60 millions de consommateurs

Efficacité controversée, dosages excessifs, interactions médicamenteuses, les compléments alimentaires sont accusés de nombreux maux.

Certains compléments alimentaires sont contre-indiqués chez les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées/ Crédit: iStock

Les compléments alimentaires sont de plus en plus vendus en France. Selon les chiffres du Syndicat national des compléments alimentaires, le marché enregistre une croissance de 1,3% en 2018 pour atteindre 1,9 milliard d’euros. Jeudi 10 octobre, le magazine 60 millions de consommateurs s’est intéressé à leur efficacité en passant au crible 120 produits aux différentes indications (fatigue, insomnie, rhume, stress, maux digestifs, baisse de tonus).

Et le constat de l’association est sans appel : « Si certains se révèlent intéressants, d’autres peuvent, au contraire, être susceptibles d’engendrer certains troubles ou d’aggraver des pathologies ». 60 Millions de consommateurs pointe notamment un trop grand nombre d’additifs pouvant nuire à la santé. C’est par exemple le cas du colorant rouge Allura qui favoriserait l’hyperactivité chez les enfants. L’enquête rappelle que l’efficacité des compléments vitalité à base de vitamine C n’ont jamais montré leur efficacité pour booster l’immunité.

Attention à la composition

Le magazine dénonce également la présence de certains dosages excessifs. « Pire, l’élimination des excédents de ces substances peut nuire au foie ou aux reins. En outre, certaines vitamines prises de manière trop importante sur de longues durées sont susceptibles de nuire au système nerveux alors que, paradoxalement, elles étaient préconisées pour l’améliorer ». De plus, l’étude révèle l’existence de certains effets secondaires causés par l’utilisation des compléments alimentaires. C’est notamment le cas de la mélatonine qui, chez certaines personnes, peut déclencher des maux de tête et des vomissements. De plus, certains dangers restent relativement méconnus. Certains compléments alimentaires sont contre-indiqués chez les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées.

Certains compléments alimentaires pourraient également nuire aux organes comme les algues ou les microalgues contaminées aux métaux lourds. 60 millions de consommateurs alerte aussi sur le danger de certaines interactions entre les compléments et des traitements médicaux, notamment ceux du diabète, de l’hypertension, etc. En effet, c’est par exemple le cas du pamplemousse qui pourrait inhiber l’action de certaines molécules.

Les fabricants ne sont pas obligés de fournir une notice détaillée précisant les interactions possibles ou alertant sur le surdosage. Alors, pour garantir une utilisation en toute sécurité, 60 millions de consommateurs réclame un durcissement de la règlementation.

Sur le même thème

alimentation

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique