Se connecter S’abonner

Coronavirus: toutes les téléconsultations sont désormais remboursées

La consultation d'un médecin à distance devait respecter des contraintes pour être remboursée. Les règles ont été assouplies face à la crise du coronavirus.

« Assouplir considérablement les conditions de réalisation de la télémédecine », voilà l’objectif du décret signé par le ministre de la Santé, lundi, pour faire face à l’épidémie de coronavirus. À partir de ce mardi, les téléconsultations seront donc remboursées même si elles ne font pas partie du parcours de soin si on présente des symptômes du Covid-19.

Éviter la transmission entre médecins et patients

Habituellement, pour que la téléconsultation soit prise en charge par l’Assurance maladie, il faut qu’elle soit pratiquée par son médecin traitant ou un médecin vu dans les douze mois précédents. Il est donc désormais possible de consulter n’importe quel praticien disponible sur une plateforme de téléconsultation et d’être remboursé, y compris si on n’a pas de médecin traitant. Le gouvernement met toutefois en avant la nécessité « de s’inscrire prioritairement dans le cadre d’organisations territoriales coordonnées ».

Les personnes concernées par cet assouplissement sont celles qui sont reconnues comme ayant contracté le coronavirus ou qui en présentent des symptômes. La consultation peut se faire par « n’importe lequel des moyens technologiques actuellement disponibles pour réaliser une vidéotransmission », précise le décret. Cela permettra ainsi d’éviter la transmission du virus entre patients, mais aussi entre médecins et patients.

Des praticiens s’inquiètent

C’est le Conseil national de l’ordre des médecins qui avait notamment demandé cette mesure. Mais d’autres médecins s’inquiètent des possibles dérives de la généralisation des téléconsultations, comme le syndicat de médecins MG-France, cité par l’UFC-Que choisir, qui affirme que la consultation à distance « augmente le risque dans la prise de décision » pour les patients avec des antécédents.