Coronavirus: le prêt record autorisé à la Sécurité sociale

C’est une première. Le gouvernement autorise l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) à emprunter jusqu’à 70 milliards d’euros en 2020 pour pallier les conséquences du coronavirus.

Même après la crise financière de 2008 un tel montant n’avait pas été accordé. Crédit: iStock.

La nouvelle est tombée mercredi 25 mars par voie de communiqué. L’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) va pouvoir emprunter une somme record. « Le plafond des ressources non permanentes que l’Acoss est autorisée à mobiliser (…) sera relevé à 70 milliards d’euros par décret », ont annoncé les ministres de la Santé, Olivier Véran, et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Originellement, le budget 2020 avait limité le plafond à 39 milliards. Mais la crise sanitaire du coronavirus a contraint le gouvernement à revoir sa copie. Le gouvernement a « autorisé les entreprises à reporter le paiement de (leurs) cotisations sociales », ce qui devrait « creuser temporairement les besoins de trésorerie de l’Acoss, jusqu’à un niveau maximal estimé à 29 milliards d’euros d’ici la fin avril », détaille le communiqué.

« Avances » aux hôpitaux, « arrêts de travail »

S’y ajoutent 2 milliards de dépenses nouvelles actées dans le budget rectificatif adopté la semaine dernière pour faire face aux « avances » aux hôpitaux pour leur permettre de faire face à tous leurs besoins, à l’« achat de masques » ou encore aux « arrêts de travail pour les personnes vulnérables et pour les parents qui ont la charge d’enfants de moins de 16 ans et ne peuvent télétravailler ».

A LIRE >> Sécurité sociale: ce qui va changer en 2020 pour les particuliers (et parfois en bien)

Le plan de financement de l’Acoss s’appuie sur un recours à ses instruments de financement de court terme sur les marchés financiers, à des prêts du secteur bancaire, notamment de la Caisse des dépôts et consignations ainsi qu’à des prêts en trésorerie de l’État. Même après la crise financière de 2008 un tel montant n’avait pas été accordé. Pour mémoire, en 2010, le plafond d’emprunt avait été fixé à 65 milliards.

Sur le même thème

Assurance maladie Sécurité sociale

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique