Coronavirus: les prix des masques et du gel plafonnés jusqu’au 10 juillet

Le ministère de l’Économie a prolongé le dispositif de plafonnement des masques chirurgicaux et du gel hydroalcoolique jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Ces plafonds valent aussi bien pour les achats réalisés en magasin ou en ligne. Credit:RAPHAEL BLOCH/SIPA.

Faute de gratuité, la prolongation de l’encadrement du prix des masques chirurgicaux et du gel hydroalcoolique était attendue. Il durera jusqu’au 10 juillet, date de la fin de l’état d’urgence sanitaire. Rendue publique par le Journal Officiel de ce vendredi 22 mai, l’information a notamment été relayée sur les réseaux sociaux par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances.

« En parallèle, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) poursuit ses contrôles pour vérifier la qualité des masques et faire des relevés de prix », ajoute-t-elle. Dans la pratique, le prix maximal d’un masque chirurgical – à usage unique, avec trois plis – reste fixé à 95 centimes l’unité et 80 centimes s’ils sont vendus en gros. Mais il est possible d’en acheter à 50 ou 60 centimes dans les grandes surfaces. Des prix malgré tout bien supérieurs aux neuf centimes d’avant la crise, selon une enquête de 60 millions de consommateurs.

Des prix variables selon les volumes

Les masques en tissu, lavables, ne sont pas concernés par l’encadrement des prix, mais ce dernier vaut également pour le gel hydroalcoolique dont les tarifs varient en fonction des volumes vendus. Le décret fixe à 1,76 euro le prix maximal des flacons de 50 ml. Celui des flacons 100 ml passe à 2,64 euros, contre 3 euros auparavant, et 4,40 euros pour ceux de 300 ml.

Ces plafonds valent aussi bien pour les achats réalisés en magasin ou en ligne. Un « coefficient correcteur », situé entre 0,5 et 1,5, pourrait cependant être appliqué « pour tenir compte de l’évolution de la situation du marché constatée sur tout ou partie du territoire », stipule le décret.

Sur le même thème

Budget Coronavirus prix

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique