Smartphones sous les 200 euros : Xiaomi parmi les bons élèves avec son Redmi Note 7

Avec son Redmi Note 7, Xiaomi livre un smartphone qui ne laisse pas sur sa faim.

le Xiaomi Redmi Note 7 avance de « petits plus » que l’on retrouve rarement sur des smartphones à ce prix. © Xiaomi

Xiaomi, la dernière marque chinoise de smartphone à avoir mis pied en France, compte bien occuper tous les segments du marché, de l’entrée de gamme au « flagship killer ». Avec une stratégie bien rodée : proposer des smartphones fortement inspirés de ceux de Samsung ou Huawei, saupoudrés de fonctionnalités des gammes supérieures, mais pour beaucoup moins cher. Le tout pour placer ses modèles en haut des comparatifs par budget. La technique réussit à tous les coups, comme avec le dernier né de la marque dans l’entrée de gamme : le Xiaomi Redmi Note 7.

A LIRE >>> Smartphones : les 6 nouveautés qui vont faire parler en 2019 chez Huawei, Samsung, Xiaomi…

Pour 199 euros, le smartphone donne donc accès à des innovations déjà vues de-ci de-là. Par exemple, son dos, tout en verre à effets et décliné en bleu, noir et rouge, fait évidement penser à ceux qui équipent notamment les Honor. Mais au lieu des 15 couches de verre développées par la filiale de Huawei, Xiaomi s’est contenté de 5. L’effet est donc moins irisé, avec moins de profondeur et donc moins premium. La finition reste toutefois soignée. Notamment parce que la marque chinoise, au vu de la fragilité de ce revêtement, a choisi pour dernière couche un verre de protection renforcé Gorilla Glass 5 que l’on retrouve aussi sur l’écran. L’appareil est ainsi censé mieux résister aux chutes et aux rayures.

Crédit: Xiaomi

L’écran, lui, avec 6,3 pouces en Full HD, bénéficie de bords affinés sur les côtés. Il succombe à l’encoche en haut, qui abrite le capteur photo. Xiaomi l’a choisie « en goutte d’eau » c’est-à-dire centrée et collée à la marge haute de l’écran.

Photos et petits plus du haut de gamme

Bien mis en avant par le constructeur, l’un des capteurs photo du Xiaomi Redmi Note 7 : il affiche 48 Mpx et le même Sony IMX586 que l’on trouve dans le Honor View 20 ou le Xiaomi Mi 9. Mais attention, l’utilisation a plein du capteur n’est possible qu’en mode pro. En mode automatique, les images seront en réalité à 12Mpx.  Par ailleurs, la qualité des clichés dépend aussi – et surtout – du traitement logiciel. Sans test, impossible de jauger de la qualité des photos. Côté face, le Redmi Note 7 intègre un capteur selfie de 13 Mpx. Tous bénéficient de l’ajout de l’intelligence artificielle pour obtenir des reconnaissances de scènes débouchant sur des réglages automatiques censés magnifier les clichés.

Enfin, le Xiaomi Redmi Note 7 avance de « petits plus » que l’on retrouve rarement sur des smartphones à ce prix. Par exemple ? Le port de charge qui est un USB type-C et pas un micro USB, ou encore le port jack pour brancher un casque, qui a été conservé à la demande des utilisateurs pour plus de praticité. Par ailleurs, le smartphone peut aussi bénéficier de la charge rapide (Quick Charge 4 de Qualcomm), mais il faudra s’équiper d’un chargeur spécial à acheter séparément. En revanche, il ne dispose pas du sans contact (NFC), permettant notamment d’effectuer des paiements mobiles.

Crédit: Xiaomi

Les premières livraisons du Xiaomi Redmi Note 7 auront lieu à partir du 18 mars. Les précommandes sont actuellement ouvertes. Comptez 199 euros pour la version 2 Go de mémoire vive / 32 Go de stockage et 229 euros pour la 3 Go / 64 Go tous deux tournant avec un processeur de milieu de gamme Snapdragon 660. L’appareil peut aussi être précommandé dans la nouvelle boutique de la marque, le Mi Store des 4 Temps dans le quartier de la Défense à Paris les 16 et 17 mars.

Sur le même thème

Meilleurs smartphones smartphone Xiaomi Smartphones Huawei smartphones Samsung

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique