Catégories : Voyage

Transports aériens : ces très chers bagages

Une pratique habituelle des compagnies low-cost et qui semble séduire de plus en plus les compagnies traditionnelles : la facturation des bagages. Selon une étude du cabinet de conseil américain IdeaWorksCompany et de CarTrawler, citée par Les Echos, les compagnies aériennes ont engrangé près de 25,2 milliards d’euros grâce à la facturation des bagages en 2018. En 2014, ce montant n’était « que » de 12 milliards d’euros. Ce montant regroupe les bagages enregistrés en soute, la facturation des bagages en cabine et les dépassements de franchise, avec des bagages de grandes dimensions par exemple.

Franchise bagage non incluse

Pour les compagnies aériennes européennes comme Air France – KLM, British Airways ou encore Lufthansa, le bagage en soute n’est plus forcément inclus gratuitement dans le tarif le plus basique. Des frais sont appliqués dans tous les cas pour les vols nationaux courts ou moyen-courriers : sur Air France, c’est 15€ si l’enregistrement se fait en ligne, 35€ à l’aéroport, selon le comparateur en ligne Sky scanner.

Ce n’est pas le cas des compagnies du Moyen-Orient comme Emirates ou Qatar Airways ou encore les compagnies d’Asie et du Pacifique comme Air China ou Singapour Airlines, relève l’étude qui s’est penchée sur les vingt plus gros transporteurs non low-cost.

A LIRE >>> Transport : découvrez le nouvel aéroport d’Orly

La foire aux suppléments

Globalement, les compagnies traditionnelles recopient les modèles des compagnies low-cost et proposent de plus en plus de services à la carte. La contrepartie est un billet d’avion moins cher. Plateau repas, choix du siège, assurance, loisirs pendant le vol, tout se monnaie. « La valeur des recettes des extras optionnels que les clients peuvent ajouter à leurs tarifs aériens, a considérablement augmenté ces dernières années, avec une croissance de 128% entre 2014 et 2018 », notre IdeaWorksCompany.

Reste qu’à ce jeu-là, les compagnies low-cost restent (pour l’instant) les plus fortes. Chez Easyjet, choisir son siège peut coûter entre 6,49 euros et 28,99 euros, placer un bagage de 23 kg (poids standard chez les grandes compagnies) coûte 23,39 euros.

Une compagnies low-cost comme Corsair, qui propose des vols long-courriers entre la métropole et les Antilles ainsi que des vols vers Montréal (Canada) et Miami (Etats-Unis), facture jusqu’à 40 euros le choix du siège et 50 euros pour un bagage en soute, avec le tarif éco basique. Une facture qui diminue si vous décidez d’opter pour le tarif supérieur…

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Bientôt un chèque eau pour les plus modestes ?

Le projet de loi sur les collectivités locales prévoit d'aider les foyers les plus modestes à payer les factures d’eau.

19/06/2019 09:04

Cartes bancaires premium : Ultim de Boursorama face à N26, Revolut, Orange Bank…

Après le pavé jeté dans la marre par Boursorama avec son offre à zéro euro à l’étranger Ultim, un comparatif…

19/06/2019 07:45

Léguer votre patrimoine à la SPA pour qu’elle s’occupe de votre chien après votre décès, possible ou pas ?

Vos héritiers ne s’intéressent pas à vous. Vous ne voulez pas qu’ils reçoivent un euro et souhaitez tout léguer à…

19/06/2019 07:13

La Bourse de Paris catapultée par une formule choc du patron de la Banque centrale européenne

Pour rassurer des marchés inquiets de la baisse des anticipations d’inflation, loin de son objectif annuel, le patron de la…

18/06/2019 18:22

Assurance chômage: le patronat critique la mise en place d’un bonus-malus sur les contrats courts

La mise en place du bonus-malus sur les contrats courts dans le cadre de la réforme de l’assurance-chômage est une…

18/06/2019 17:53

Les règles de l’assurance chômage vont être durcies, voici le récapitulatif

Bonus-malus pour les patrons sur les contrats courts, dégressivité des allocations pour les plus hauts revenus… les prochaines règles d’indemnisation…

18/06/2019 17:21