L’aéroport de Paris-Orly est-il l’un des pires aéroports du monde?

Ponctualité, qualité du service, restauration et boutiques… Près de 132 aéroports du monde ont été comparés.

La note d'Orly est plombée par la ponctualité. Crédit: Vincent LOISON/SIPA

On ne peut pas dire que les aéroports français brillent par leurs performances… Du moins, c’est l’enseignement que l’on peut retenir de ce classement réalisé par Airhelp, un site Internet spécialisé dans le conseil aux passagers de l’aérien. Une étude qui porte sur 132 aéroports répartis dans le monde entier et qui se base sur trois critères : la ponctualité des vols (60% de la note), la qualité du service (service client, propreté, attente aux contrôles de sécurité, pour 20% du score) et la restauration et les commerces (pour 20% de la note finale également).

Un numéro un qatari

Le podium est formé par l’aéroport international d’Athènes, en Grèce, qui se classe troisième avec une note de 8,38/10. La médaille d’argent est décernée à l’aéroport Haneda de Tokyo, au Japon, qui obtient 8,39/10. Le numéro un se trouve au Qatar : il s’agit de l’aéroport international Hamad de Doha, qui s’est aussi vu décerné la note de 8,39/10.

Quant aux aéroports Français, il faut descendre à la 89ème place pour un trouver un : il s’agit de l’aéroport de Toulouse, qui récolte une note de 7,29/10. L’aéroport de Bordeaux-Mérignac se classe, lui, à la 100ème place. Vient ensuite l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry à la 119ème place.

A LIRE >>> Transport : découvrez le nouvel aéroport d’Orly

Le fardeau de la ponctualité

Enfin, on retrouve les deux gros mastodontes aéroportuaires franciliens. Roissy-Charles-de-Gaulle occupe la 121ème place de ce classement, avec une note de 6,70/10 : l’aéroport a obtenu 5,8/10 pour la ponctualité, 7,9 pour la qualité du service et 8,1 pour la partie restauration et boutiques. C’est aussi la ponctualité qui tire Orly vers le bas. L’aéroport, classé 126ème (sur 132), a obtenu une note de 6,37/10 dont 5,4/10 pour la ponctualité de ses vols, 7,9 pour la qualité du service et 7,8 pour la restauration.

Chez Airhelp, on relativise cependant ces mauvaises notes liées au retard des vols : « nous savons que le critère de ponctualité est celui qui intéresse le plus les passagers aériens. Mais ce critère n’est pas nécessairement attribuable aux seuls aéroports, car il dépend des performances de nombreuses parties prenantes, y compris les compagnies aériennes », admet Chrystel Erotokritou, juriste du site Internet, à BFM.

Sur le même thème

transport aérien Voyages

Réactions et commentaires

Sur la même thématique