Catégories : Voyage

Transport aérien : les compagnies ne peuvent refuser l’embarquement si vous ne présentez pas votre carte bancaire

« Merci de présenter la carte bancaire qui a servi à effectuer la réservation » : une phrase qu’il est possible d’entendre dans les aéroports, au comptoir d’enregistrement. Certaines compagnies aériennes demandent aux passagers de présenter la carte bancaire avec laquelle ils ont payé leurs billets, pour effectuer un contrôle anti-fraude. Si le passager n’est pas en mesure de présenter son moyen de paiement, l’embarquement lui est refusé.

Que choisir relate le cas de passagers qui, fin mars à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, ont été confrontés à ce problème, pour un vol Qatar Airways. Certains avaient bien leur carte avec eux : dans ce cas, la compagnie procède à une transaction d’un euro, immédiatement recréditée sur le compte bancaire. Pour les autres, deux options : renoncer à leur vol ou verser une caution, d’un montant équivalent au billet payé, et qui sera restituée lors de la présentation effective de la carte bancaire qui a permis de réserver.

A LIRE >>> Transports aériens : ces très chers bagages

Des indemnisations sont prévues

D’autres compagnies pratiquent également ce contrôle, comme la Portugaise TAP ou l’Espagnole Iberia. Les clients qui ont réservé leur billet via une agence de voyage ou un site de réservation, qui ont payé avec Paypal ou un virement bancaire ne sont pas concernés. Seuls ceux qui ont pris leurs billets sur le site Internet de la compagnie avec une carte bancaire seront contrôlés. Les compagnies invoquent un dispositif anti-fraude pour vérifier que la carte n’a pas été volée ou que le paiement a bien été accepté par la banque.

Mais les compagnies ne peuvent refuser l’embarquement sous prétexte que quelqu’un n’a pas la Visa ou la Mastercard utilisée à la réservation. Selon le règlement européen 261/2004, il ne s’agit pas d’une raison valable pour refuser l’embarquement, qui s’effectue par conséquent contre la volonté du passager. Dans ce cas, ce dernier peut prétendre à une indemnisation, qui peut être de 600 euros maximum, dans le cas d’un vol de plus de 3 500 kilomètres.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Assurance vie Bourse Direct Horizon: un contrat qui doit faire ses preuves

Tous les bons critères d’un contrat internet figurent dans celui de Bourse Direct. Mais la concurrence est rude.

21/09/2019 10:15

Assurance vie Bred Evoluvie III de la Banque Populaire: un contrat sans éclat

L’offre Evoluvie pratique des frais raisonnables mais son fonds en euros est décevant et les possibilités de diversification assez pauvres.

21/09/2019 08:57

Il sera bientôt possible d’aller prendre un café et payer dans la plus grande discrétion son impôt sur la fortune immobilière

Des buralistes transformés en percepteurs des impôts ? Ce sera le cas dans certains départements dès janvier prochain. Explications.

21/09/2019 08:30

Assurance vie Millevie Essentielle de la Caisse d’Epargne: un contrat sans grandes qualités

Un fonds en euros qui a calé, de maigres solutions pour diversifier : le contrat ne brille.

20/09/2019 19:45

Si le salarié quitte l’entreprise, son contrat de prêt demeure

Dans une telle relation, ont rappelé les juges, le salarié et son employeur sont soumis au code de la consommation…

20/09/2019 19:45

Il pensait sa période d’essai terminée… C’était sans compter la semaine de congé qu’il avait prise

Sa période d'essai terminée, un salarié pensait être enfin embauché. Problème, il avait posé une semaine de congés et l'entreprise…

20/09/2019 18:29