Avion : les annulations et retards ont fortement baissé en France cet été

Le baromètre Air Indemnité note que les problèmes sur le transport aérien ont baissé de 48% par rapport à l’été 2018.

En tout, les retards ou annulations de cet été constituent un potentiel de 89 millions d'euros d'indemnités. Crédit: iStock.

545 225 passagers ont dû faire face à des retards ou des annulations de vol. Énoncé en valeur absolue, le chiffre peut paraître important, mais en réalité, le nombre d’incidents dans les transports aériens a largement baissé cet été, par rapport à 2018, mais aussi à 2017. En effet, selon le baromètre Air Indemnité, cité par Le Parisien, les retards ou annulations de vols au départ ou à destination de la France ont chuté de 48% par rapport à l’année dernière.

89 millions d’euros d’indemnités

En 2018, 818 000 passagers étaient touchés par des problèmes de transport aérien. C’est un tiers de moins pendant l’été 2019. Les vols retardés de plus de deux heures ont baissé de 24%. Et il y a 27% d’avions avec un retard de plus de trois heures en moins. Ces retards entraînent des indemnités de 250 à 600 euros selon la réglementation européenne. En tout, les retards ou annulations de cet été constituent un potentiel de 89 millions d’euros d’indemnités.

A LIRE >> Les Français préfèrent les trains low cost aux avions

Compagnie la plus fiable : Aéroflot

Mais toutes les compagnies aériennes ne sont pas égales face aux dysfonctionnements. Air Indemnité a fait le palmarès des meilleures élèves. Sur la première place du podium, on retrouve la compagnie Aéroflot, en deuxième Turkish Airlines et, en troisième, SAS Scandinavian Airlines, qui enregistrent entre 0,64 et 0,84% de vols touchés par des incidents. La compagnie la plus retardée ou annulée est Tunisair, avec 10,33% des vols perturbés, suivie de Aigle Azur (9,46%) et Norwegian (4,55%).

Au niveau des destinations aussi, il y a de grosses disparités. Les lignes internationales les plus touchées par les incidents sont Los Angeles-Paris, Paris-Londres et Nice-Londres. Pour les vols intérieurs, il s’agit de Paris Orly-La Réunion, Bastia-Nice et Toulon-Paris Orly. La pire journée de l’été a été le 27 juillet, avec 8% des vols retardés ou annulés, selon Air Indemnité. Vueling et Iberia étaient en effet touchées par des mouvements de grève.

Sur le même thème

avion transport aérien voyage

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique