Aigle Azur, XL Airways… Que faire quand on a un billet ? Quels sont les recours ?

Deux compagnies aériennes françaises sont dans la tourmente. Alors qu’Aigle Azur a annoncé la cessation définitive de son activité vendredi 27 septembre, les avions de XL Airways sont cloués au sol, en attendant un éventuel repreneur.

Aigle Azur a cessé toute activité. Crédit: ALLILIMOURAD/SIPA

C’en est fini pour Aigle Azur. La compagnie aérienne fondée en 1946 a définitivement cessé son activité vendredi 27 septembre à minuit. Plusieurs repreneurs avaient envoyé des offres au tribunal de commerce d’Evry (Essonne). Mais la justice a considéré qu’« aucune solution pérenne n’a été proposée par les candidats repreneurs ».

Des compagnies partenaires

Quelles solutions s’offrent aux passagers en déshérence ? Ceux qui ont déjà profité de leur vol aller, et qui ne savent pas comment ils vont faire pour leur vol retour, peuvent se tourner vers des compagnies partenaires. Air France, Transavia, Vueling, ASL, Air Algérie, Alitalia, Royal Air Maroc et Turkish Airlines proposent en effet des tarifs pour que les passagers d’Aigle Azur puissent voyager malgré les vols annulés. Pour profiter de ce tarif, il faut contacter directement les compagnies par téléphone ou se rendre à un comptoir.

A LIRE >>> Avion : les annulations et retards ont fortement baissé en France cet été

Pour les passagers qui ont acheté des billets d’avion mais qui n’ont pas encore décollé, ils doivent remplir une déclaration de créance (à faire en ligne, ici), qui sera remise aux mandataires judiciaires. Mais la compagnie prévient : « La situation financière de la société ne permet pas de garantir un dédommagement, les procédures devront être engagées par les organes de la procédure à cet effet ». « À ma connaissance, aucun usager n’a jamais été indemnisé grâce à une procédure de signalement de créance », a indiqué Anne-Sophie Trcera, juriste à la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT), à 60 millions de consommateurs.

Se tourner vers l’agence de voyage

En conséquence Aigle Azur recommande de se voir avec l’établissement émetteur de leur carte bancaire, si le paiement des billets s’est fait avec ce moyen de paiement. En effet, des assurances liées à la carte bancaire peuvent permettre le remboursement des billets. S’ils ont été acquis auprès d’une agence de voyages, Aigle Azur conseille également de se renseigner vers l’établissement vendeur : en effet, si les billets font partis d’un pack « tout compris », les clients peuvent être dédommagé au titre de la directive européenne sur les voyages combinés.

A LIRE >>> La future taxe sur les billets d’avion va-t-elle plomber le trafic aérien (et votre porte-monnaie)?

Pour XL Airways, une procédure identique a été mise en place : un site est en ligne pour déclarer sa créance. Pour l’instant, la compagnie attend toujours qu’un dossier de reprise soit choisi par la justice. Elle a annoncé cesser tous ces vols à 15 heures, lundi 30 septembre.

Sur le même thème

transport aérien vie pratique Voyages

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique