Coronavirus: dans quels cas serez-vous remboursé si vous deviez aller aux États-Unis?

Quelque 100 000 voyageurs pourraient être concernés par l’interdiction d’entrer aux États-Unis à cause de l’épidémie de coronavirus. Dans quels cas pouvez-vous être remboursés si vous deviez vous y rendre? Quid de la situation si vous deviez partir dans un autre pays dont les frontières sont désormais fermées aux Français?

La situation actuelle est exceptionnelle. Crédit: iStock.

Pour les voyagistes français, l’interdiction d’entrer aux États-Unis à partir de la nuit de ce vendredi 13 au samedi 14 mars est une catastrophe. Pour le moment, cette fermeture des frontières aux personnes ayant séjourné dans l’espace Schengen ces 14 derniers jours vaut pour 30 jours, mais 100 000 Français pourraient être concernés. D’autres pays comme la Jordanie, l’Inde, Singapour ou Israël ont choisi de ne plus accueillir les Français à cause de l’épidémie de coronavirus. Et certains leur imposent une mise en quarantaine de 14 jours.

En fonction de la destination où vous devez vous rendre, il se peut que la compagnie aérienne annule votre vol. Dans ce cas, la compagnie est tenue de vous rembourser dans un délai de sept jours, sans que vous n’ayez de démarches à faire. « C’est une garantie prévue par le règlement européen 261/2004. Il s’applique quand le vol est au départ de l’Union européenne ou si le vol est à destination de l’UE et est opéré par une compagnie basée dans l’UE», explique Baptiste Lo-Presti, responsable juridique chez Air Indemnité à Business Insider. Si la compagnie « oublie » de vous rembourser, pas d’inquiétude, vous disposez d’un délai de cinq ans, à compter de la date d’annulation du vol, pour faire une réclamation.

Circonstances exceptionnelles

Si le vol que vous deviez prendre n’est pas annulé, la situation est inédite selon Baptiste Lo-Presti. « En principe, le passager n’a pas le droit au remboursement », ajoute-t-il. Mais certaines compagnies aériennes et de transport ont décidé de faire preuve de compréhension face au caractère exceptionnel de la crise sanitaire et ont d’ores et déjà fait savoir qu’elles accepteraient les demandes de report ou d’annulation de voyages. C’est le cas d’Air France, notamment. Vous pouvez également recourir à l’article L211-14 du Code de tourisme, souligne l’UFC Que-Choisir et mettre l’accent sur les circonstances exceptionnelles inhérentes à l’épidémie et les risques pour votre santé. N’hésitez pas non plus à utiliser le levier des éventuelles restrictions de déplacement mises en place par les autorités ainsi que le risque d’être porteur du virus et de le transmettre.

A LIRE >> Coronavirus: chômage partiel, trêve hivernale… les coups de pouce économiques annoncés par Macron

Quid de l’hébergement ? Si vous avez acheté un séjour complet auprès d’un voyagiste, vous serez remboursés. Dans les autres cas, tout dépendra des conditions générales de vente de l’hôtel ou de la plateforme que vous avez utilisée pour procéder à la réservation.

Toutes les recommandations à l’attention des voyageurs :
https://www.diplomatie.gouv.fr/

Sur le même thème

Budget compagnies aériennes

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique